Le talent c’est des conneries…

… en tout cas, ça suffit pas pour écrire de bons romans.

« J’ai croisé des millions d’écrivains avec du talent. Cela ne veut rien dire. Vous devez avoir des tripes, vous avez besoin d’être per-sis-tant. C’est un job, vous devez bosser, finir ce p… de bouquin. C’est comme ça que tu y arriveras, fils. Personne ne peut t’enlever ça. »

Steven Pressfield

Ce n’est pas de moi que viennent ces mots, c’est Steven Pressfield dans un de ses romans. Et Steven Pressfield, si vous ne le connaissez pas, a écrit plusieurs romans, des scénarios pour le cinéma et le livre la guerre de l’art que je vous recommande chaudement pour l’avoir lu.

Plus proche de nous, Lionel Davoust écrit au retour de la WorldCon 2019 :

Tu veux écrire ? Bosse. Bosse, encore, encore et encore. Et puis davantage que ça. Ne lâche pas ; prends-toi des portes dans la tronche, marche sur les râteaux, c’est inévitable, cela fait partie du chemin hélas, mais quoi que tu fasses, n’oublie pas : ne lâche pas. (…) Au fond, il n’y a qu’une seule vraie métrique : l’expérience.

Lionel Davoust

Pas mieux (cf Des chiffres et des lettres)…

Inscrivez-vous pour recevoir le guide des 7 erreurs des écrivains débutants

Vous recevrez le guide ainsi que de nombreux conseils pour vous aussi écrire des romans à succès

Adresse e-mail non valide
En application du RGPD, vous contrôlez vos données personnelles et vous pouvez vous désisncrire à tout moment. Pas de spam

Laisser un commentaire