Et si on mettait fin à certaines croyances ?

Il y a plein de croyances dans l’esprit des gens qui n’ont pas encore écrit leur premier livre avec succès. Et souvent certaines de ces croyances perdurent tout au long de leur carrière.   

Je ne sais pas si vous avez vous aussi ces croyances, mais je pense qu’il est important de tordre le cou aux mythes infondés et aux blocages qui peuvent vous limiter. Alors, attention, ça va faire mal, mais je vous rassure, c’est pour votre bien.

  1. Votre premier livre ne sera probablement pas un chef d’œuvre.  Mais vous ne pouvez pas apprendre à écrire des livres si vous n’écrivez pas de livre. Ce n’est pas une illumination, c’est un processus.

La peur de l’échec n’est pas une bonne excuse. Il faut se lancer pour écrire un livre, mais se lancer avec la bonne préparation.   Alors arrêtez de vous regarder le nombril et écrivez ce livre.  

2. Toutes les histoires ont déjà été racontées. Je vous assure qu’un livre ou une pièce ou une série télé ou un film a déjà été créé sur ce thème et que votre idée n’est pas si originale. Et alors ?  

Ce qui va faire la différence c’est VOUS : votre point de vue, votre expérience, comment vous exprimez vos idées dans le sous-texte et transformez une histoire déjà racontée par d’autres en VOTRE histoire.  

3. Votre premier jet sera certainement inférieur à ce que vous attendiez, mais vous ne pourrez pas améliorer votre manuscrit si vous n’avez pas écrit ce premier jet. C’est le serpent qui se mord la queue.  

4. Personne ne s’intéresse autant à ce que vous écrivez que vous. Sérieusement, ils ont d’autres chats à fouetter. Cela veut dire que vous ne devez compter que sur vous-même et que cela va être difficile parce que vous vous sentirez isolé.e.  Alors laissez de côté le besoin de validation et d’attention, et écrivez ce livre d’abord pour vous-même. Car personne ne vous attend.  

5. Personne ne s’intéresse à votre vie. Mémoires, biographies… bof. C’est le cimetière des livres pas lus. Si vous n’avez pas trouvé le remède absolu au cancer ou détruit 2 civilisations au moins. Même les célébrités en papier mâché de la télévision ont du mal à vendre quelques dizaines d’exemplaires de leurs mémoires. Alors vous, que personne ne connaît ?

Non, passez à autre chose. Écrivez ce livre pour vous faire plaisir, parce que cela vous permettra d’apprendre à écrire comme tout livre, mais n’allez pas plus loin, et n’essayez pas de le publier.  

6. Toutes les excuses bidons que vous utilisez pour ne pas commencer, progresser et finir ce damné premier livre sont des conneries, des excuses bidon. Vous perdez votre temps et vous vous mettez des batons dans les roues uniquement pour vous forcer à l’immobilisme. 

Le complexe de la page blanche est une illusion. Cela n’existe pas. Un écrivain s’assied et bosse. Il écrit.   

7. Attention, je ne dis pas que c’est facile. Écrire un roman c’est difficile, c’est probablement la chose la plus difficile que vous ayez jamais faite. Mais vous allez développer une habitude d’écriture, une habitude qui va vous permettre de traverser les blocages.  

8. Être rejeté, c’est désagréable. Mais il y aura toujours des gens autour de vous, des commentateurs sur internet, des critiques dans votre réseau professionnel pour vous rejeter, dire du mal de ce que vous avez écrit ou de ce que vous êtes.  

La plupart du temps, ces gens ne parlent pas de vous en émettant ces critiques. Ils parlent d’eux. Ils s’expriment, font sortir ce qu’il y a en eux. Mais cela n’empêche pas que cela risque de vous faire mal.   

Commencez dès aujourd’hui à tanner le cuir qui vous protégera de ces flèches minuscules ou plus grandes. Vous allez être rejeté.e, c’est à vous de garder le cap.  

9. Réfléchir, ce n’est pas écrire. Rien ne peut remplacer le fait d’écrire pour apprendre votre métier et votre art. Rêver, c’est une illusion, et plus vous rêvez, moins vous faites.  

Une des lois éternelles du succès, c’est que le succès récompense ceux qui agissent. Ceux qui dépassent le stade de l’idée et passent à l’exécution. Et souvent, l’exécution peut prendre le pas sur l’idée.   Donc cessez de brainstormer, de vous renseigner, de relire pour la N-ième fois le livre de Stephen King sur l’écriture, et passez à l’action !   

Écrivez, écrivez, écrivez !  

Vous n’êtes pas seul.e. D’autres personnes que vous sont passées par ces difficultés, et ce sont celles qui ont abandonné ces croyances qui ont fait la différence.  

Cela leur a permis d’atteindre un premier succès : écrire un premier livre qui a rencontré des lecteurs. Puis le second, avoir de plus en plus de lecteurs. Écrire un livre, ce n’est pas un sprint, c’est un marathon. Devenir auteur de romans à succès (j’insiste sur le pluriel), c’est aussi un marathon.

Inscrivez-vous pour recevoir le guide des 7 erreurs des écrivains débutants

Vous recevrez le guide ainsi que de nombreux conseils pour vous aussi écrire des romans à succès

Adresse e-mail non valide
En application du RGPD, vous contrôlez vos données personnelles et vous pouvez vous désisncrire à tout moment. Pas de spam

Laisser un commentaire