Catégories
Écrire un roman Structure

Les secrets de la structure de l’histoire, Partie 6 : La première moitié du deuxième acte

Chaque segment d’une histoire offre ses propres défis, mais peut-être qu’aucun ne laisse les écrivains plus perplexes que le deuxième acte. Les débuts et les fins sont difficiles à cerner, mais au moins nous avons une liste de choses à accomplir. Le milieu de l’histoire, en revanche, est un vide béant. Nous avons l’impression d’être entièrement seuls alors que nous essayons de faire avancer nos personnages vers l’endroit où ils doivent se trouver pour que la fin fonctionne. Heureusement, si nous faisons attention à la structure de l’histoire, nous nous apercevons que le milieu de l’histoire a sa propre liste de contrôle.

Comme le deuxième acte sera la partie la plus importante de votre histoire, comprenant environ 50 %, je vais le décomposer en trois segments, que nous aborderons dans trois billets. Aujourd’hui, nous allons examiner la première moitié du deuxième acte, qui s’étendra de votre premier nœud dramatique majeur, à 25 %, à votre point médian, à 50 %. Cette première moitié du deuxième acte est celle où vos personnages trouvent le temps et l’espace pour réagir au premier nœud dramatique de l’intrigue. Vous vous souvenez que nous avons dit que le premier nœud dramatique de l’intrigue était définitif parce qu’il force le personnage à réagir de manière irréversible ? Cette réaction, qui entraînera une autre réaction et une autre et une autre, lance votre deuxième acte.

Quelle est la première moitié du deuxième acte ?

Ce premier nœud dramatique va frapper votre personnage de plein fouet. Sa vie ne suit plus le même chemin qu’auparavant et il doit faire quelque chose pour y remédier. Si nous regardons longuement et attentivement le premier tournant majeur d’un livre, nous nous rendons compte que c’est en fait la réaction du personnage à l’événement qui change tout et crée notre histoire. Même lorsque le premier nœud dramatique intègre une tragédie qui change la vie (comme le meurtre du deuxième fils de Benjamin Martin et l’incendie de sa plantation dans Le Patriote), les personnages pourraient en théorie continuer plus ou moins comme avant. C’est leur réaction (Martin devient le chef de milice « fantôme » qui terrorise l’armée britannique) qui permet à la chaîne d’événements de continuer – et de créer une histoire.

Pendant le prochain quart du livre, jusqu’au milieu, votre protagoniste va réagir aux événements du premier nœud dramatique. Il agit, mais toutes ses actions sont une réponse (sous une forme ou une autre) à ce qui lui est arrivé. Il essaie de retrouver son équilibre, de comprendre où sa vie est censée aller ensuite. Dans mon roman médiéval Behold the Dawn, les personnages passent cette partie du livre en fuite de l’évêque qui veut leur mort. Dans Le chemin des ombres de Brent Weeks, le protagoniste passe des années à réagir aux ordres de son maître. Dans Ben-Hur, le personnage principal est contraint de jouer un rôle à contre-courant, celui d’un esclave de galère, après avoir été injustement capturé et condamné dans le premier nœud dramatique.

Structurez votre roman, de K.M. Weiland
Structurez votre roman, de K.M. Weiland

Où se situe la première moitié du deuxième acte ?

La première moitié du deuxième acte commence immédiatement après le premier nœud dramatique. Votre personnage réagira aux événements du nœud dramatique de telle sorte qu’il ne pourra jamais revenir à la situation antérieure. La force antagoniste réagit et le personnage est à nouveau forcé de réagir. Le cycle se répète autant de fois et avec autant de variations que nécessaire jusqu’à ce que l’histoire atteigne le point médian.

Exemples tirés du cinéma et de la littérature

Une fois de plus, tournons-nous vers les maîtres pour découvrir comment la première moitié du deuxième acte doit être construite pour compliquer au mieux l’intrigue, faire progresser l’arc des personnages et continuer la lecture.

Orgueil et préjugés par Jane Austen (1813) :

Après que Bingley ait largué Jane et que lui, sa soeur et Darcy aient quitté Netherfield Park (le premier nœud dramatique), Lizzy et ses soeurs n’ont pas d’autre choix que de réagir. Jane va à Londres pour rendre visite à sa tante et essayer de découvrir pourquoi Bingley est parti. Lizzy, en l’absence de M. Wickham, rend une visite prolongée à son amie Charlotte (la nouvelle Mme Collins). Pendant son séjour, elle rencontre à nouveau Mr Darcy et est obligée de réagir aux attentions qu’il lui porte.

La vie est merveilleuse, réalisé par Frank Capra (1947) :

La vie de George aurait pu se dérouler exactement comme il le souhaitait, même après l’événement déclencheur qui a vu son père mourir d’une attaque cérébrale. Mais lorsqu’il réagit aux tentatives de M. Potter de fermer le Building & Loan en acceptant de rester à Bedford Falls et de prendre la place de son père, sa vie est changée à jamais. Pendant le quart suivant du film, nous trouvons George en train de s’adapter à la vie à Bedford Falls. Lorsque son frère Harry (qui était censé prendre la place de George dans le Building & Loan) se marie et prend un autre emploi, George est à nouveau forcé de réagir. Il se marie, sauve le Building & Loan pendant le grand crash et ouvre Bailey Park- toutes réactions qui s’appuient sur sa décision initiale
en vue de protéger le Building & Loan.

La stratégie d’Ender par Orson Scott Card (1977) :

Après avoir rejoint l’armée de la salamandre de Bonzo, Ender doit se battre pour rester à flot dans l’école de combat. Il apprend à se battre – et à gagner – dans les jeux de guerre à gravité zéro. Il se fait des amis et des ennemis et met en place les événements qui vont finalement provoquer l’impasse entre lui et Bonzo. Tout ce qu’il fait dans la première moitié du deuxième acte est une réaction à sa présence à l’École de combat, en général, et dans l’Armée de la salamandre, en particulier.

Master and Commander : De l’autre côté du monde, réalisé par Peter Weir (2004) :

Le capitaine Jack Aubrey et son équipage passent la première moitié du second acte à réagir à leur seconde observation de l’Achéron. Après avoir renversé la situation sur le navire ennemi, Jack le perd par la suite lors d’un tragique accident au Cap Horn et est obligé de trouver de nouveaux plans et de nouvelles façons de gérer son équipage jusqu’à ce qu’il atteigne les îles Galapagos – et le point médian.

Points-clés à noter

Maintenant que nous avons une bonne idée de ce qui devrait se passer pendant la première moitié du deuxième acte et que nous avons étudié comment d’excellentes histoires mettent ce segment à profit, que pouvons-nous glaner pour nos propres histoires ?

  1. Les personnages doivent réagir rapidement et fortement aux événements du premier grand point de l’intrigue.
  2. Comme leur vie et leurs projets ont été bouleversés (ou du moins considérablement modifiés), ils doivent trouver de nouvelles façons d’aborder le monde en général et la principale force antagoniste en particulier.
  3. Leurs réactions doivent être suffisamment profondes et variées pour remplir le prochain quart de l’histoire.
  4. Leurs réactions doivent être comme des dominos, faisant avancer l’intrigue et approfondissant la trame des scènes, des sous-intrigues et des thèmes.
  5. En général, c’est à ce moment que le personnage acquiert les compétences ou les objets nécessaires pour son combat final dans le troisième acte.

La première moitié du deuxième acte est le moment où vous approfondissez le développement de votre personnage et où vous présagez les éléments importants. Même dans les histoires où l’action est rapide, c’est la partie la plus lente et la plus réfléchie de votre histoire, car vous finissez de construire les fondations sur lesquelles vos personnages vont se tenir pendant l’apogée, le climax.

Restez à l’écoute : La prochaine fois, nous parlerons du point médian.

Retrouvez tous les articles sur les 12 étapes clés de la structure d’un roman.

Inscrivez-vous pour recevoir le guide des 7 erreurs des écrivains débutants

Vous recevrez le guide ainsi que de nombreux conseils pour vous aussi écrire des romans à succès

Adresse e-mail non valide
En application du RGPD, vous contrôlez vos données personnelles et vous pouvez vous désisncrire à tout moment. Pas de spam

Par K.M. Weiland

K.M. Weiland est romancière, a écrit plusieurs romans et des livres pratiques sur le métier d’écrivain et l’art de la narration. Son site helpingwritersbecomeauthors.com a reçu plusieurs récompenses, et ses livres Préparez votre roman, Structurez votre roman, Créez des arcs narratifs, Comment structurer les scènes dans vos histoires font partie des livres recommandés aux auteurs qui veulent améliorer la maîtrise de leur discipline.

Laissez un commentaire